974 reunion
 
 
 S’enregistrerS’enregistrer 
Réunina 974Réunina 974   FAQFAQ PortailPortail   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 


Faits-divers: TITAN SOUS HAUTE SURVEILLANCE

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    974 reunion Index du Forum -> DISCUSSION -> Débats
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
vanille974
Modo animateur
Modo animateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Avr 2007
Messages: 252
Localisation: ici et là-bas
Cancer (21juin-23juil) 鼠 Rat

MessagePosté le: Mar 5 Fév - 20:18 (2008)    Sujet du message: Faits-divers: TITAN SOUS HAUTE SURVEILLANCE Répondre en citant


 
Citation:
Alors que le quartier Titan, au Port, avait retrouvé un calme relatif hier dans la journée, les commerçants ne cachaient pas, en prévision du soir notamment, leur inquiétude, les habitants leurs craintes, et de nombreux jeunes leur ras-le-bol.
Avenue du 20-Décembre, au Port, dans le quartier Titan, hier matin, plus de douze heures après les violences urbaines, les effluves des poubelles incendiées ont laissé place à une délicieuse odeur de pain croustillant venant de la seule pâtisserie de la cité, les éclats de rire des enfants de l’école maternelle couvrent désormais les cris de peur et de haine, enfin un bataillon de petits hommes verts, chargés d’effacer les traces des émeutes de la veille, a pris possession de la rue en lieu et place des forces de l’ordre et de la cinquantaine de jeunes en cause. À l’entrée ouest de la cité Titan, des lycéens de Jean-Hinglo s’adonnent à leurs activités sportives sur les différents « plateaux noirs », situés dans l’enceinte du gymnase Cotur. « Un pain siouplé… » demande un client à la vendeuse. Cette dernière n’hésite pas s’exprimer sur les événements de la veille : « Les gens ici respectent le commerce. C’est le seul point de vente du quartier sinon il faut descendre en ville… ». Pour cette employée, « c’est un cas isolé, vous savez les jeunes entendent les vieux rouspéter, moman néna problèmes, les prix i augment, les p’tits jeunes i fini par faire la loi… », craint-elle pour son commerce. « Il faut savoir se faire respecter, se faire entendre et nous utilisons notre sensibilité féminine dans le bon sens du terme… »

“ON JOUE UN RÔLE SOCIAL”
Germain, 53 ans (ndlr : prénom d’emprunt d’un habitant), 30 ans de présence dans le quartier, a une autre vision des incidents de la veille. La peur est encore palpable : « Moin té rentre la case, lavé beaucoup de jeunes dehors, des poubelles lé té en feu. La bac la arrive dans un 4x4 blanc dann rond-point Titan, té obligé fait demi-tour, les jeunes la balance des galets… té courent de partout moin mé té veut voir si mon l’entreprise té brûle pas, lé té trop chaud… lavé match football la télé moin la rentre la case. » Le quinquagénaire habite et travaille dans le quartier, s’est déjà fait voler son deux-roues lorsqu’il était coursier et enfin a déjà vu partir en fumée les locaux de son entreprise lors des violences urbaines de 2003. En fin de matinée, les carcasses des voitures avaient disparu et les patrouilles de police se faisaient rares pour ne pas dire inexistantes. Derrière le calme relatif, l’angoisse de Nathalie Pota, dont la pharmacie est située au cœur de la zone d’émeutes : « Je suis très inquiète”, confie-t-elle en préambule, « on a beaucoup parlé avec les clients car on est le seul lieu de vie. Vous savez, je ne suis pas qu’un tiroir-caisse. J’habite ici depuis 10 ans ; avec mes 5 employés, on est là pour soigner des familles, des jeunes. Mon devoir c’est d’aider mon quartier… », dit-elle avec conviction et sincérité. La crainte de perdre son outil de travail et son corollaire, c’est-à-dire les licenciements, hantent les esprits : « On est inquiètes, mon équipe habite ici, on joue un rôle social. La majorité des gens vivent avec un revenu modeste ici, mais ce sont des gens bien… » La ville du Port compte près de 40 000 habitants, selon les statistiques de la municipalité alors que 50 % de la population a moins de 25 ans. Les dockers exercent sur « le troisième port de France pour le volume de conteneurs traités ». La zone industrielle s’étend sur près de 400 ha alors que 1 785 sociétés sont répertoriées.
Jean-Bernard Coutaye
Avec le cameraman de RFO La rédaction du JIR est solidaire du cameraman de RFO, et condamne les dégradations commises sur le véhicule avec lequel il était venu prendre des images des émeutes du Port, avant-hier soir. C’est sa voiture personnelle qui a été la cible de ces violences. Elle a été détruite par le feu, durant la soirée.

7 jeunes en garde à vue
Trois jeunes interpellés à leur domicile hier matin, 5 lors des violences la veille, les locaux du commissariat du Port affichent presque complet. Hier, l’un des huit mis en cause a été laissé libre mais devra répondre prochainement devant la justice pour outrage à agent de la force publique. 7 jeunes dont 3 mineurs ont fait l’objet d’une prolongation de garde à vue. Dimanche, en début de soirée, 13 policiers faisaient face à près de 80 jeunes. Au plus fort des émeutes, incendie de deux véhicules, jets de galets sur les policiers, incendie des poubelles, les policiers étaient au nombre de 70. Le sous-préfet de Saint-Pierre et le directeur départemental de la sécurité publique étaient présents également sur les lieux afin de gérer la crise. De nouvelles interpellations sont attendues alors que les enquêteurs du commissariat du Port devront déterminer l’origine de cette nuit d’émeute ainsi que les principaux auteurs des dégradations.


C'est en regardant les infos de l'île ce matin sur France Ô que j'ai vu que mon "ti kartié TITAN Far Wes" est en train de partir un peu dans tous les sens...
Je constate avec beaucoup de déception que les violences urbaines se propagent et sans prendre parti ni pour les jeunes ni pour la BAC qui après tout ne font que leur métier, je me dis que l'avenir est de plus en plus incertain...
Où tout celà va t'il mener? C'est tout de même inquiétant pour la Reunion.
C'est vrai des violences il y en a partout, je fais notament référence aux émeutes de 2006 que j'ai vécu et je sais que ça n'a pas fait avancer les choses, parce que encore aujoud'hui, quand on va dans les quartiers, rien n'a changé, les jeunes se sentent toujours persécutés et ont l'impression de subir des injustices de la part de gouvernement...
C'est tout le système qui est à refaire j'ai l'impression...
Image Hosted by ImageShack.us
La Rényon mon ti péi... li lé ds la mer
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 5 Fév - 20:18 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Créo
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Avr 2007
Messages: 1 704
Localisation: toulouse
Sagittaire (22nov-21déc) 羊 Chèvre
Genre: femme

MessagePosté le: Mer 6 Fév - 06:15 (2008)    Sujet du message: Faits-divers: TITAN SOUS HAUTE SURVEILLANCE Répondre en citant

J'ai jamais compris pourquoi les jeunes ont besoin de s'exprimer par la violence pour revendiquer quelque chose voir même faire des affrontements par plaisir .....quand je vois des voitures brûlée, des biens cassés, détruits, c'est rageant car ils ne pensent pas aux gens qui ont galéré pour pouvoir s'acheter tel ou tel chose...des affrontements y'en aura toujours 
Image Hosted by ImageShack.us
Revenir en haut
MSN
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 22:19 (2016)    Sujet du message: Faits-divers: TITAN SOUS HAUTE SURVEILLANCE

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    974 reunion Index du Forum -> DISCUSSION -> Débats Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
-- Template created by dav.bo=> GreyStylus --